Les grands horlogers français

Les Grands Horlogers

« Les maîtres horlogers jusqu’à présent reçus en notre ville se sont rendus si habiles que leur industrie surpasse de beaucoup celle des étrangers, tant en la beauté de leurs ouvrages qu’en la beauté qu’ils se sont particulièrement étudiés d’y garder. » (Louis XIV, novembre 1652)

ARNOLD John
AUDEMARS Louis-Benjamin
BEAUMARCHAIS
BERNOUILLI Daniel
BERTHOUD Ferdinand
BERTHOUD Pierre-Louis
BREGUET Abraham-Louis
BURGI Jost
CARON Charles-André
CARON Pierre-Augustin
CONSTANTIN François
COX James
DANIELS George
DA VINCI Leonardo
DITISHEIM Paul
DUDLEY William Wallace
EARNSHAW Thomas
EKEGREN Henri-Robert
ELLICOTT John
FATIO Nicolas
GALILEI Galileo
GRAHAM George
HALLEY Edmund
HARRISON John
HUYGENS Christian
INGERSOLL Charles H.
JANVIER Antide
JAPY Frédéric
JAQUET-DROZ Pierre
JURGENSEN Urbain
KEPLER
KESSELS Heinrich Johannes
LANGE Adolph Ferdinand
LEPAUTE Jean-André
LEPINE Jean-Antoine
LE ROY Julien
LE ROY Pierre
LESCHOT George
MUDGE Thomas
PERRELET Abraham-Louis
POUZAIT Jean-Moïse
QUARE Daniel
ROBIN Robert
SARTON Hubert
SULLY Henri
TAVAN Antoine
TOMPION Thomas

John ARNOLD
(1736 – 1799)

Célèbre chronométrier anglais, horloger de la marine britannique, inventeur du spiral bimétallique, du spiral hélicoïdal, de l’échappement à détente.

Il est considéré comme le père du chronomètre.

Louis-Benjamin AUDEMARS

BEAUMARCHAIS (Pierre-Augustin Caron, dit)
(1732-1799)
Il invente un nouvel échappement à 21 an. Il a essayé avant Jean-Antoine Lépine de réduire l’épaisseur des montres en utilisant des ponts, mais n’a pas abouti. Sa soeur a épousé Lépine.

Daniel BERNOUILLI

Ferdinand BERTHOUD
(1727 – 1807)

Horloger suisse établi à Paris, ouvrier de Pierre Le Roy. Un des pionniers de la chronométrie. Il fit de nombreuses recherches sur l’horlogerie de marine. Horloger du Roi, et de la Marine Royale (pour laquelle il construisit des montres marines entre 1767 et 1769), il publia de très nombreux ouvrages sur l’horlogerie. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur par Napoléon 1er.

Pierre-Louis  BERTHOUD
(1754 – 1813)

Neveu et élève de Ferdinand Berthoud. Il fut un des plus grands chronométriers français. On lui doit en particulier les premiers chronomètres véritablement utilisables pour la navigation.

Abraham-Louis BREGUET
(1747 – 1823)

Un des plus célèbres horlogers. Né en Suisse, il est néanmoins considéré comme un horloger français car c’est en France qu’il a fait toute sa carrière. Horloger de la Marine française, membre de l’Académie des Sciences, ses ouvrages se distinguent par la perfection de leur exécution, leur originalité et leur élégance fonctionnelle. Il est l’auteur d’un très grand nombre d’inventions qui ont porté l’horlogerie au plus haut niveau de perfection.

Il arrive à Versailles à l’âge de 15 ans en 1762 pour y être apprenti. En 1771, il invente un système de remontoir et de mise à l’heure  » au pendant « . Plusieurs horlogers prendront des brevets à ce sujet au XIXe, mais ce système ne s’imposera qu’à la fin du siècle (la fabrication des montres à clef s’arrêtera vers 1890-1900). Il s’installe à son compte dans l’île de la Cité en 1775. Il invente le spiral « Breguet », le tourbillon, le pare-choc, le calendrier perpétuel, le mécanisme à double-barillet et le chronomètre à doubles secondes. Il a créé les pendules sympathiques qui remontent et mettent à l’heure une montre posée sur un berceau placés au dessus d’elles. Il est nommé horloger de la Marine royale en 1815.

Jost BURGI
(1552-1632)

Horloger allemand.

Charles-André CARON

Horloger du Roi, père de Caron de Beaumarchais.

Pierre-Augustin CARON

Voir Beaumarchais.

François CONSTANTIN

À propos de ach06

Directeur d'Atelier Central d'Horlogerie à Nice.