La Jaeger LeCoultre Atmos Empire à la loupe

Nous vous proposons ici une visite de cette très classique Atmos Empire (ref 50001), fabriquée vers 1975 avec socle en marbre.

N’hésitez pas à cliquer sur les 17 photos pour les voir en grand.

atmos-empireEcoutons la description poétique par son constructeur :

Dans son cabinet doré, la pendule Atmos invite à scruter le fonctionnement de ses rouages pour tenter d’en percer enfin le secret.

atmos-empire-3b

atmos-empire-7b

Son balancier se déplace avec une lenteur majestueuse, ne décrivant que deux alternances par minute.

atmos-empire-5c

atmos-empire-7cImposant, il est suspendu à un fil en alliage d’acier plus fin qu’un cheveu, stable et résistant, réduisant au maximum les pertes dues aux frottements.

atmos-empire-8b

Les aiguilles doivent être parfaitement équilibrées afin que le peu d’énergie disponible dans le mouvement puisse assurer une rotation constante.

atmos-empire-5d atmos-empire-6c

 

Prodige d’inventivité, l’emblématique pendule Atmos fait référence depuis 1928 avec une sérénité qui n’a d’égal que son extraordinaire longévité.

Cette pendule a été traitée dans un goût très classique, avec superbe socle en marbre veiné et colonnade.

atmos-empire-5Le souci du détail et la qualité de fabrication propres à la marque sont visibles à chaque coup d’œil.

atmos-empire-4catmos-empire-4c

atmos-empire-2b atmos-empire-4b

Sans pile, sans courant, sans remontage, c’est d’un calme olympien qu’elle a traversé les mois, les années, les décennies, avec des designs riches et innovants. Durée de vie théorique annoncée par le constructeur de 600 ans !

Caractéristiques :

Mouvement mécanique, calibre 540 – Nombre de pièces : 207 – 120 alternances par heure – 15 rubis – 1 barillet – Fonctions: Heure – Minute – Cadran blanc, chiffres romains. Socle en marbre veiné, base, dessus, et mouvement dorés, colonnettes cannelées dorées et patinées vert.

Hauteur 240mm, Largeur 215mm, Profondeur 165mm,

atmos-empire-2 atmos-empire-3atmos-empire-8

 

Dernière modification de cet article : octobre 2010

Texte & photos copyright Point Nodal, reproduction interdite sans autorisation.